PARKS Trip
Bienvenue sur le forum officiel de PARKS Trip ! Enregistrez vous pour bénéficier des nombreux avantages du forum !



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionMembresGroupesCalendrierSuivez nous sur TwitterSuivez nous sur FacebookRevenir sur PARKS Trip


Partagez | 
 

 Walygator parc fait parler de lui dans les journaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thibaut



Messages : 1556
Date d'inscription : 01/12/2011
Localisation : France

MessageSujet: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   Mer 18 Juil 2012 - 8:37

Le parc de Walygator fait parler de lui en succédant les articles méprisant dans le républicain Lorrain :
Citation :
"Sale temps chez Walygator",
La saison est ouverte depuis seulement quelques semaines et, déjà, les difficultés s’amoncellent au-dessus du parc d’attractions Walygator, comme un vilain nuage noir. Le temps n’est pas de la partie depuis avril et les répercussions sont d’abord comptables : « Il y a eu cinq jours où le parc a fonctionné convenablement, on fait 25 % de chiffre d’affaires en moins par rapport à l’an dernier », reconnaît Didier Le Douarin, propriétaire des lieux avec son frère.
Et voilà qu’aujourd’hui, des saisonniers dévoilent que les salaires d’avril se font toujours attendre. « Mon CDD de 30h n’est pas respecté. Ça fait presque deux mois, cela devient très délicat », souffle une des 150 petites mains qui œuvrent sur le parc. Cette habituée du site a connu pareille situation l’an dernier.
« C’est difficile pour tout le monde, rétorque son patron. Mais on n’a jamais laissé tomber quelqu’un, les salariés savent qu’en venant nous voir, on trouve des solutions. Depuis quelques jours, on verse des acomptes. » Et puis, le soleil commence à percer. Jeudi, 6 ou 7 000 personnes ont fréquenté le site amnévillois. Hier, le parking était bien rempli. « L’argent qui rentre va immédiatement sortir pour le personnel. Les versements sont partis », promet Didier Le Douarin.


"Walygator : salariés et saisonniers divisés",
La CGT s’est invitée, hier, à l’entrée du parc Walygator. À l’heure où salariés et saisonniers prenaient leur poste, le syndicat les a sensibilisés à « la défense de leurs intérêts ».

D’un côté, une poignée de saisonniers du parc Walygator et des syndicalistes de l’union locale de la CGT de Hagondange. De l’autre, des dissidents, également saisonniers du parc d’attractions de Maizières-lès-Metz. Et au milieu, des employés parfois excédés, certains tentant même de forcer le barrage pour être à l’heure à leur travail. C’est grosso modo le tableau présenté, hier matin, à la prise de poste, avant l’arrivée des premiers et rares visiteurs de la journée.
Pendant une heure, les syndicalistes ont distribué des tracts « pour les sensibiliser à ce qui se passe à Walygator et qu’ils nous rejoignent pour la défense de leurs intérêts », résume Denis Pesce, secrétaire général de la CGT Moselle. Deux cents saisonniers et 50 permanents travaillent à Walygator, la plupart en contrat à temps partiel pour des salaires allant de 500 à 900 € mensuels. Si la paie de mai est parvenue sur les comptes le 29 juin, les employés attendent leurs rémunérations du mois de juin. « C’est un public précaire qui ne connaît pas forcément ses droits, poursuit le syndicaliste. C’est scandaleux. Quand on a la responsabilité d’un employeur, on a la capacité de maintenir les salair es. Ou alors, soit on licencie mais ce n’est pas l’objectif, soit on place son entreprise en redressement judiciaire pour que les salaires soit pris en charge par l’assurance de garantie des salaires.»
Plus loin, les dissidents, avec à leur tête, un jeune saisonnier de 26 ans, depuis cet été. « « Un retard de 200 € sur dix jours, c’est rien surtout que notre direction verse des acomptes [en liquide selon la fréquentation] pour ceux qui rencontrent des difficultés. Nous, on se sent attaqués et regardez quelle image ils donnent de la Lorraine ! », s’insurge Thomas Veishar.
Le directeur du site, Didier Le Douarin, assure que « tous les salaires ont été versés ».
Prochain rendez-vous le 19 juin devant les prud’hommes de Metz, saisis en référé par quatre employés pour le paiement de leurs salaires.


"Walygator: des salariés attaquent",
Confrontés aux difficultés de trésorerie du parc d’attractions Walygator, des salariés pas payés au mois de mai lancent des procédures au tribunal.

Avril, mai, même combat. Et juin ? Pas mieux. La tristesse du climat assombrit le quotidien du parc Walygator . Pas de soleil, pas de clients, ou si peu. Logique financière implacable. Ne tournons pas autour du pot : le centre de loisirs de Maizières-lès-Metz trinque depuis son ouverture officielle, fin mars.
En mai, déjà, des salariés tiraient la sonnette d’alarme. Ils venaient à peine de reprendre leur bâton de saisonnier à temps partiel que déjà les premiers versements de salaires connaissaient des ratés. Ce ne sont pourtant pas de gros montants mais l’activité était malgré tout trop molle pour que les patrons puissent assumer, selon la version officielle. « On fait 25 % de chiffre d’affaires en moins par rapport à l’an dernier », indiquait le 20 mai, dans nos colonnes, Didier Le Douarin, propriétaire des lieux avec son frère.
Les versements des salaires d’avril ont finalement été délivrés, de quoi calmer les attentes légitimes de 150 petites mains. Mais patatras, voilà que d’autres salariés attendent cette fois leur dû du mois de mai ! Ceux-là ont même décidé de solliciter l’aide de la CGT et d’un avocat pour obliger la direction de Walygator à payer.
« L’an dernier, il y avait déjà eu des difficultés. Cette fois, certains salariés, pas tous, parce qu’un grand nombre craignent pour leur emploi, veulent aller au tribunal », prévient M e Bernard Petit. Quatre procédures en référés doivent être déposées ce matin au conseil des prud’hommes de Metz. « Et je vais alerter le procureur de la République pour qu’il surveille les comptes du parc. »

« On est dans la m… »
En attendant le renvoi de l’affaire devant le juge des référés, qui interviendra dans les quinze prochains jours, la situation devient critique pour certains membres du personnel. Le cas de ce père de famille est symptomatique : « Sans fiche de salaire, je ne touche pas mon complément Assedic. C’est un manque à gagner de 300 € environ. Les difficultés financières s’amoncellent, les agios, le retard de paiement de crédit. On est vraiment dans la m… » Cette salariée, qui a un contrat de 446 heures à l’année, attend encore un peu avant de lancer une procédure judiciaire. Mais pas trop. « J’espère encore que le beau temps fera repartir l’activité mais ça devient limite. Cela fait deux ans qu’on connaît ces difficultés. A la fin de mon contrat en novembre, je pense que j’arrêterai ma collaboration avec Walygator. »
Didier Le Douarin est resté injoignable, hier.


"Walygator : un patron calme dans la tempête".
Poursuivi devant les prud’hommes par des salariés qui ne veulent plus attendre pour recevoir leur paye du mois de mai, Didier Le Douarin réplique. « Je ne suis pas inquiet pour l’avenir », affirme le patron de Walygator.

La mèche allumée hier, dans nos colonnes, par une poignée de saisonniers du parc d’attractions Walygator de Maizières-lès-Metz gagne du terrain. Ils prennent les armes et envoient leur direction devant les prud’hommes pour réclamer les salaires impayés.
D’autres petites mains se disent désormais prêtes à les rejoindre dans une épreuve judiciaire où il est question, « rien de moins que de survie. Faut essayer de se mettre dans notre situation, quand nous avons des traites, des prêts qui tombent et qu’en fin de mois, on n’a rien. Pas de fiche de salaire, pas d’argent, rien, soupire un mécontent . On a la tête sous l’eau. »
Des mots sur les maux qui évoquent les difficultés de trésorerie d’un parc dont l’activité ne dépend que du soleil. Cette fois, les cent cinquante salariés disent stop et réclament des comptes. « Mais ça sert à quoi cette procédure ?, leur répond Didier Le Douarin, patron des lieux. Ce n’est pas que je ne veux pas les payer, mais on vient de connaître des mois difficiles, après un été 2011 déjà mauvais. »
En somme, selon lui, les caisses sont vides et ce n’est pas une décision de justice qui y changera quoi que ce soit. À l’origine de ces procédures, l’Union locale de la CGT espère cependant que « toute la lumière soit faite sur la situation économique de l’entreprise. Nous sommes inquiets des méthodes de gestion, c’est pourquoi nous avons prévenu le procureur de la République de Metz », d’après un communiqué.
« Cela fait six ans qu’on a repris le parc avec mon frère. On a connu des hauts et des bas mais on a toujours payé tout le monde, parfois en retard c’est vrai. » À coup d’acomptes, ces derniers temps, pour parer au plus pressé. « On comprend bien les difficultés des gens », lance le gérant, dont la porte resterait ouverte à toute âme avec le portefeuille en berne.

« Ils doivent être fous pour rester chez nous »
« Nous, on demande que les contrats soient respectés, on a besoin de cet argent. Et puis les acomptes, c’est de plus en plus difficile à obtenir », nuance un personnel qui touche 380 € bruts chez Walygator, quand tout va bien. Didier Le Douarin s’agace : « C’est faux, on n’a jamais laissé tomber un employé. Cette situation ne nous plaît pas, c’est évident pour personne. Si, comme le disent certains salariés, ça fait deux ans qu’ils connaissent des difficultés pour être payés, ils doivent être fous pour rester chez nous. »
Les Le Douarin concentrent d’autant plus facilement les reproches que leurs salariés n’ignorent rien de l’empire du monde de la nuit construit, en quelques années, en Lorraine. Dans l’agglomération messine, les frangins qui ne sont pas « Rotschild », selon Didier, ont acquis Le Tiffany, l ’ Absolute, le Cotton Club et le Club 1900 en peu de temps. Les salariés se disent simplement que si leurs patrons peuvent se payer des boîtes de nuit, ils peuvent être payés. « Faut pas tout mélanger. Je n’ai pas à me justifier auprès de qui que ce soit mais les établissements rachetés étaient en difficultés financières. La nuit, c’est une activité à l’année. Pas le parc Walygator, tributaire du climat. »
D’où une dernière question : à force de parler des difficultés de trésorerie, l’avenir du centre de Maizières-lès-Metz serait-il menacé ? « Non. Je ne suis pas inquiet parce que la saison se joue en juillet et août. Mais si le temps n’est pas au rendez-vous, on peut en reparler en septembre. »

On le sait tous, Walygator n'a déjà pas une très bonne réputation et il connaît
de très gros problèmes. Tout est dit dans les titres des articles. Combien de temps le parc tiendra-t-il encore? Un an? Deux ans?
À moins qu'un miracle se produise, le parc continuera à s'endetter et pourrir sa réputation si ça ne change pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigui13

avatar

Messages : 1962
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   Mer 18 Juil 2012 - 12:13

A sa c'st pas de la bonne pub :/ La sa fait vraiment mal pour le parc je pense.

_________________
Coaster 1 Astérix 5 Astérix 1 Astérix 2 Astérix 3 Astérix 6 Coaster 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut



Messages : 1556
Date d'inscription : 01/12/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   Mer 18 Juil 2012 - 12:14

En même tant le journal à pas tord...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigui13

avatar

Messages : 1962
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   Mer 18 Juil 2012 - 12:22

Ba en meme temps dans un journal il vont pas mentir lol ..

_________________
Coaster 1 Astérix 5 Astérix 1 Astérix 2 Astérix 3 Astérix 6 Coaster 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilrude



Messages : 454
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   Mer 18 Juil 2012 - 20:34

Pour une fois, les journalistes n'ont pas fait les lambdas. Ils ont au moins cherchés à remplir correctement leurs articles. De toute façon, on sait tous que Walygator ne va pas survivre plus de 3 ans. Alors c'est triste, mais que voulez vous faire quand on gère mal notre patrimoine on le paye. Regardez simplement le Warner Madrid ils ne font que restaurer et maintenir ce qu'ils ont dèjà et ça marche. Le parc français lui veut avoir des nouveautés sans maintenir leurs capital attraction. Au final c'est la banqueroute assurés.

_________________
Parcs visités : Parc Asterix, Eurodisney, Futuroscope et Europapark, Parque d'Attractiones de Madrid et Warner Madrid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut



Messages : 1556
Date d'inscription : 01/12/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   Mer 18 Juil 2012 - 20:43

Exactement! C'est ce que Walygator devrait faire mais après avoir acheter The Monster, il y a plus moyen de tout entretenir. Il fallait y réfléchir avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrEADL

avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 31
Localisation : PARIS

MessageSujet: Re: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   Mer 18 Juil 2012 - 20:47

ilrude a écrit:
. Regardez simplement le Warner Madrid ils ne font que restaurer et maintenir ce qu'ils ont dèjà et ça marche.

Mauvais exemple !
Warner madrid ne fonctionne pas du tout comme il etait prevue ..... pas de nouveauté, fermeture anticipé de saison, fermeture de la station feroviere car frequentation insufisante....
Quand tu parles d'entretien, je pense que tu n'a pas connu le parc ases debuts ....

Mais dans le fond je vois ce que tu veux dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Walygator parc fait parler de lui dans les journaux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Walygator parc fait parler de lui dans les journaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARKS Trip :: L'univers des parcs d'attractions et de loisirs :: Parcs d'attractions en Europe :: Parcs en France :: Walygator Parc-